Fabien Helbois : « ambiance très conviviale, ça change des ambiances du foot »

Présentes-toi pour que les internautes sachent qui tu es ?
Je m’appelle Fabien Helbois, j’ai 32 ans. Je suis joueur de Marseille Provence Footgolf et joueur de l’équipe de France de Footgolf. Niveau professionnel je suis gérant d’une société spécialisée dans les systèmes de sécurisations électroniques depuis 8 ans.

Comment es-tu venu à pratiquer ce sport ? Une carrière après le football ?
J’ai joué depuis l’âge de 5 ans au foot, j’ai évolué à un bon niveau mais n’ai pas réussi à percer. C’est un ancien coach de foot et ami Julien Celentano qui m’a appelé un jour après avoir arrêté le foot à 11 pour me proposer d’essayer cette discipline. J’ai testé ça et j’ai de suite adhéré. 

 

 

Des règles différentes du golf classique ?
Les règles ne sont pas différentes de celles du golf classique. Ce sont exactement les mêmes règles !

Le code vestimentaire assez particulier, est-il important ? 
Le code vestimentaire est primordial. On se doit de le respecter car cette discipline au départ a été compliquée à partager avec les golfeurs et nous devons nous fondre dans le décor. Hors de questions les shorts de foot, chaussettes de foot ou même maillots de foot. Pas de crampons moulés au niveau des chaussures mais simplement des barrettes.
La tenue du footgolfeur aujourd’hui est claire : chaussettes jacquard, le polo et petit pull habillé par dessus selon les conditions climatiques. Le béret et le petit noeud de papillon n’est pas obligatoire et seul un joueur en France le met. Un joueur Alsacien Jean Baptiste Cadot. Le plus beau sur le terrain !

Quelques mots sur le club dont tu fais parti ?
Le club de Marseille Provence a été fondé il y a 4 ou 5 ans par 3 personnes et joueurs : Ludovic Gaumy (actuel président), Julien Celentano et Benjamin Gavanon anciens joueurs de foot professionnel. Le club compte à peu près 50 licenciés. Au niveau ambiance c’est très conviviale. Ça change des ambiances du foot…

 

Les titres qui complètent ton palmarès ?
Je suis aujourd’hui Ballon d’or 2017 après des victoires sur 2 majors sur 6 (Amsterdam et Acapulco) puis de bonnes places sur les autres majors de l’année. Ensuite il y a d’autres compétitions mondiales qui comptent moins de points et j’ai eu la chance de prendre des points.

 

 

As-tu croisé ou rencontré sur un parcours des anciens grands noms du football ?
J’ai eu le plaisir de croiser Youri Djorkaeff qui est l’ambassadeur du Footgolf Français. Il y a quelques pros avec qui j’ai pu faire connaissance comme Alain Boghossian, Frédéric Dehu, Camel Meriem, Cris, Sonny Anderson, Olivier Quint, Nicolas Gillet, Greg Malicky et sans oublier Roberto Ayala un mec super sympa qui était capitaine de la sélection Argentine et joueur du FC Valence.

Quelles sont les compétitions qui t’attendent pour cette année ?
Cette année je ne pourrai pas participer à la première étape sur Paris. Je vais faire une dizaine d’étape française sur les 32 organisées. Le plus grosses compétitions qui m’attendent seront à l’étranger : USA (Los Angeles), Hollande (Rotterdam) ,Hongrie (Budapest), Slovaquie, Angleterre, Suisse, Espagne, Japon, Autriche, Tunisie, Italie, Argentine et peut-être Mexique.

Quels sont tes points forts et points faibles ?
Je dirai que mes points forts sont ma frappe de balle, ma précision. Mon point faible c’est de ne pas arriver à me contrôler sur ma prise de risques. J’essaie parfois des choses compliquées qui ne finissent pas toujours comme je le souhaite et qui peuvent mettre en danger ma carte de score.
Le mental reste l’élément principal dans le Footgolf. Il faut constamment te battre contre toi même avant de penser aux scores des autres.

 

 

 

As-tu un rituel avant un match ?
J’ai un petit rituel qui est de toucher un porte bonheur que j’ai sur mon poignée. Il me sert également au moment où c’est difficile mentalement. Sinon oui il m’arrive de mettre mon casque à l’échauffement pour être bien concentré et faire monter l’adrénaline avec des musiques bien précises

Ton péché mignon ?
L’envie constante de jouer …c’est une drogue !!!

Merci à Fabien d’avoir partagé sa passion pour ce sport méconnu du grand public !

Pauline – Confidences de Sportifs

Laisser un commentaire