Stéphane Ricard : « se retrouver face à soi-même et ses peurs »

Présentes toi pour que les internautes sachent qui tu es ? Et les sports que tu pratiques ?
Stéphane Ricard, j’ai 34 ans, j’habite à Gap dans les Hautes Alpes. Je pratique les sports d’endurance depuis 2006. J’ai commencé par le triathlon puis la course à pied sur route et maintenant plus du trail et la course de raquette. Je suis professeur des écoles en parallèle.

Comment et d’où t’es venu le virus des sports d’endurance ?
Ma véritable passion c’est d’être en montagne, me reconnecter à moi-même. J’ai toujours aimé les efforts individuels car on se retrouve vraiment face à soi-même et ses peurs. Je suis allé voir un Ironman proche de chez moi où des copains couraient. Je me suis dit pourquoi pas le faire l’année prochaine ? Du coup, je me suis lancé là dedans. Au fur à mesure ça m’a plu j’ai commencé à faire des résultats et surtout pris du plaisir !

 

 

Une explication de la course en raquette ?
Ce sont des courses d’environ 10km avec en moyenne 500m de dénivelé maximum. Au pied des raquettes de 350g chacune. On va alterner des passages trappeurs, roulants et damés avec des pointes jusqu’à 18km/h. Selon l’état de la neige, on ne sait jamais sur quel terrain on va tomber c’est ce qui fait la richesse de la discipline.

Comment t’es venu l’idée de commencer ?
J’ai voulu trouver un sport qui ressemble le plus possible à la course à pied et qui permet d’être en montagne. Casser la routine de la course à pied l’hiver. La raquette c’était le bon moyen ! Je me suis mis à faire des entrainements et des courses. Par rapport à ma foulée je me suis mis à faire de la raquette !

Tes défis pour les premiers mois de l’année ?
Il y a les championnats du monde de raquette le 3 mars en Espagne. C’est le premier objectif de la saison pour l’hiver. C’est un très bon moyen pour travailler la saison estivale. On travaille beaucoup en puissance musculaire les raquettes aux pieds c’est une bonne préparation pour la suite de la saison.

 

 

Comment sont répartis tes entrainements tout au long de l’année ? 
Je m’entraine en conséquence des courses que je dois préparer ! L’hiver plutôt de la raquette et du 10km. Courir sous les 31 minutes pour le 10km. Cette année je passe plus sur des trails longs comme la Maxi Race à Annecy, les championnats de France trail long à Montgenèvre et tenter les Traces du Ducs de Savoie (TDS).

Qu’est-ce qui se serait passé si il n’y avait pas la course à pied dans ta vie ?
Je regrette peut-être un peu le foot parce que j’aimais bien et en plus j’étais gaucher. Parfois, le sport collectif me manque c’est pour ça avec la course à pied ça m’intéresse de m’entrainer en groupe et de faire des courses par équipe. On retrouve les choix du sport collectif qu’on peut avoir au football !

 

 

Où et avec qui peut-on s’initier à la course en raquette ?
Nous avons créé un club qui s’appelle « Snowshoes 05 » qui est un club qui permet de faire de la raquette en compétition. Malheureusement la fédération française ne développe pas la discipline en France comparée à d’autres pays.

Pour fêter une victoire tu es plutôt bière ou vin ?
Un bon verre de vin rouge ou pourquoi pas les deux !

Sans quoi tu ne pourrais pas courir ?
Mes baskets !

Merci à Stéphane pour cet échange très intéressant sur sa discipline et ses passions !

Pauline – Confidences de Sportifs

Laisser un commentaire