Nicolas Ivanoff : « J’aurai à cœur de briller devant le public français »

Présentes-toi pour que les internautes sachent qui tu es ?
Nicolas Ivanoff, aviateur, né le 04 Juillet 1967 à Ajaccio. Pilote d’avion depuis l’âge de 20 ans, j’ai commencé la voltige à l’âge de 22 ans. Début en championnat du monde de Red Bull Air race en 2003. Je suis passionné de sport mécanique et de vitesse.

En quoi consiste les compétitions de Red Bull Air Race ?
C’est une course individuelle de vitesse en avion, comme un slalom en ski, le but est d’être le plus rapide dans un circuit matérialisé par des pylônes gonflables. Le passage des portes est réglementé, en cas d’erreurs (angles de l’avion, pylônes touchés) nous avons des pénalités de temps.

 

 

 

 

Quel est ton rythme d’entrainement et le temps de vol par semaine ?
Très peu d’entrainement avant les courses, les entrainements ont lieu 3 jours avant la course. Nous avons peu de temps de vol et nous compensons avec un entretien physique. J’ai un deuxième avion (Extra 330LX) avec lequel je fais quelques vols lors des meetings ou autres afin de faire des entrainements spécifiques aux G.

Une compétition en France est-elle prévue d’ici peu ?
Pour la première fois une manche du Red Bull Air Race aura lieu à Cannes le 21 et 22 Avril. J’attends cette course depuis quelques années et je suis certain que ce sera un grand événement. J’aurai à cœur de briller devant le public français.

 

D’où provient votre surnom The Quick Corsican ?
Tout simplement car je suis corse, du coup j’ai ce surnom depuis mes débuts.

Comment peut-on expliquer la grande expérience nécessaire des pilotes voltige ?
Nous n’avons pas la possibilité de voler dans les mêmes conditions qu’en course lors des entrainements, nous compensons alors l’entrainement par l’expérience car nous volons également peu.

 

 

Quels sont tes plus grands titres ?
Champion du monde et champion d’Europe par équipe. Vainqueur de plusieurs manches du Red Bull Air Race.

Votre petit plaisir de la journée ?
Partir voler pour le plaisir, ce qui permet également d’avoir une bonne performance plus tard.

Merci à Nicolas d’avoir accepté cet échange et rendez-vous à Cannes dans un mois !

Pauline – Confidences de Sportifs

Laisser un commentaire