Valentin Parasme : « C’était pour moi une superbe expérience, que je referais avec plaisir »

Présentes-toi pour que les internautes sachent qui tu es ?
Je m’appelle Valentin PARASME, j’ai 17 ans et je suis membre de l’équipe de France de kayak freestyle depuis 2 ans maintenant.

Qu’est-ce qui ta attiré dans cette discipline ?
Ce qui m’a attiré dans cette discipline est le côté fun et non pas le côté traditionnel !

Comment se déroule une compétition de canoë free-style ? 
Alors une compétition se déroule de façon assez simple vue que l’on commence par des qualifications où les 4 juges choisissent les 20 meilleures qui seront qualifiés pour les quarts de final selon leurs nombres de points effectués lors de leur passage, puis 10 sont qualifiés pour les demi final pour enfin finir par le final ou il n’en reste plus que 5 pour le podium. Nous sommes départager par des juges lors de nos passages qui durent 45 secondes, ils nous notes par rapport aux figures qui sont toutes répertoriées dans un règlement.

 

 

Un bilan de ton premier championnat du monde ?
J’ai fini 4 ème avec de très bonnes sensations lors de mes passages ainsi qu’une ambiance merveilleuse, beaucoup de monde et un très bon niveau sportif. C’était donc pour moi une superbe expérience, que je referais avec plaisir.

Le rappeur JUL t’a poursuivi jusqu’en Argentine es-tu un fan du rappeur ?
Alors pas du tout je suis loin d’être un fan de Jul, même si cela m’arrives d’écouter du rap, cette photo a été un défi de certains amis qui sont aussi des membres de l’équipe.

 

 

Et quelles sont les particularités de ton bateau ?
Les particularités de mon bateau sont tout d’abord sa taille car il mesure 1m80, ce qui permet de faire des figures mais aussi contrairement à ce que l’on peux voir plus traditionnellement dans d’autres disciplines, mon bateau est personnaliser par ma propre décoration car le freestyle c’est un sport ou avant la compétition et les point c’est le style qui compte.

Avec quel grand sportif aimerais-tu un tête à tête ?
Pour moi je verrais plus un ou une athlète de sport de combats pour la vision des choses et leurs façons de vivre le sport, ainsi qu’une personne qui a réussi à faire parler elle. Je pence donc à Teddy RINER.

 

 

Pour finir, qu’est-ce qu’on peut te souhaiter pour la suite ?
Pour la suite vous pourriez me souhaiter de continuer à m’épanouir dans ma passion mais aussi de continuer dans ma lancé pour faire parler de mon petit club (Etressen Istres Canoë Kayak).

 

Découvrez en images une journée avec Valentin :

 

Merci à Valentin pour ses réponses et notre échange. Bonne chance dans la suite de ton parcours !

Pauline – Confidences de Sportifs

Laisser un commentaire