Agathe Bessard & Lucas Defayet : « C’est un privilège de représenter la France dans notre discipline »

Présentez-vous pour que les internautes sachent qui vous êtes ?
Agathe BESSARD, 18 ans, étudiante en STAPS à Grenoble dans la section Interval (section aux sportifs de haut niveau, horaires aménagés pendant la saison). Médaillée de bronze aux Jeux Olympiques de la Jeunesse à Lillehammer en 2016.

 

 

Lucas Defayet, j’ai 20 ans je suis en BTS FED (Fluide Énergie Domotique) au Lycée de Dinan (22).
J’habite la région de Rennes en Bretagne, mais je m’entraîne sur la piste olympique de la Plagne en Savoie.
Je pratique le skeleton depuis 6 ans au Club de Bob Luge et Skeleton de la Plagne.

Comment avez-vous connu et commencé le skeleton ?
Agathe : Mon papa étant directeur technique de la piste de bobsleigh de La Plagne, je vois des engins descendre dans la piste depuis que je suis toute petite. J’ai toujours rêvé de faire du skeleton lorsque j’aurais 14 ans (ancien âge légal en France pour commencer). On peut dire que c’est un rêve qui est devenu réalité !

Lucas : J’ai connu la luge grâce à mon père qui travaille à la piste de Bobsleigh. À l’âge de 8 ans j’ai commencé la luge sur la piste de la Plagne. À l’âge de 14 ans j’ai pu faire une initiation au skeleton qui était organisée par mon club. J’ai tout de suite aimé ces nouvelles sensations et le fait de progresser plus rapidement qu’en luge. J’ai donc pris ma licence de skeleton pour la saison suivante.

 

Est-ce un privilège de côtoyer le haut niveau de ce sport méconnu en France ?
Agathe : Oui, c’est même un honneur pour moi de représenter la France sur des compétitions internationales et d’essayer de développer mon sport.

Lucas : Oui c’est un privilège de côtoyer le haut niveau de ce sport, car ça me permet de côtoyer des athlètes dans d’autres disciplines ( luge, bobsleigh, patinage,…) et d’échanger avec eux. Cela m’oblige à avoir une grande rigueur, de la discipline et des entraînements poussés. C’est également un privilège de représenter la France et ma discipline dans le monde entier lors des compétitions internationales.

 

Agathe Bressard

 

Agathe, comment faites-vous pour vous diriger ? 
Agathe : On se dirige principalement à l’aide de nos épaules et de nos genoux qui appuient sur des plaques métalliques situées à l’intérieur du skeleton. Dans les virages les plus durs où il est nécessaire de piloter fort, il nous arrive aussi d’utiliser nos pieds. Non nous n’avons pas de freins. Le seul endroit où nous freinons est l’arrivée lorsque nous devons nous arrêter. Pour cela, nous nous relevons et prenons appui sur notre skeleton afin de freiner avec le dessous de nos chaussures (plein de pointes sur l’avant du pied).

 

Lucas, quel est le meilleur conseil que tu as pu recevoir ?
Lucas : C’est de prendre son temps pour évoluer, ne pas griller les étapes et de ne pas avoir un objectif trop élevé si l’on a pas atteint le précédent. 
Conseil donné par Bruno Mingeon (médaille de bronze en bobsleigh aux JO de Nagano)

 

Quelles sont vos sensations et vos états d’esprit avant un départ ?
Agathe : Je suis toujours hyper motivée, avec l’envie de réaliser une bonne descente. Il y a toujours un peu de stress lié à l’adrénaline lorsque l’on attend notre tour mais c’est un bon stress. Pour moi il est nécessaire à ma réussite.

Lucas : Il faut être le plus détendu possible mais également être actif et concentré pour pouvoir faire le sprint nécessaire pour la poussée. L’état d’esprit est de faire une belle descente, il est donc important de se remémorer la piste dans sa tête avant de partir. Il y a également un peu de stress car il ne faut pas oublier qu’il peut y avoir un certain risque de chute.

Quelles sont vos ambitions futures ?
Agathe : Mon plus grand rêve serait de participer aux Jeux Olympiques en 2022. Pour cela, il faut que je me classe dans les 45 meilleures mondiales afin d’obtenir une place en coupe du monde et pouvoir me qualifier pour les Jeux Olympiques.

Lucas : Mes ambitions sont de me qualifier en coupe du monde puis de participer aux prochains Jeux Olympiques.
Pour cette année, j’ai comme objectif de rentrer pour la première fois dans un top 10 en coupe d’Europe.

Quelle est votre vitesse de pointe ?
Agathe : Ma meilleure vitesse est 135 km/h à Saint Moritz (Suisse). En général la vitesse moyenne et de 122 km/h.

Lucas : Ma vitesse de pointe est de 125km/h sur la piste de la Plagne avec une vitesse moyenne de 120km/h.

Comment pouvons-nous suivre votre saison respective ?
Agathe : Sur le site de la fédération internationale (IBSF.org) ou sur ma page facebook BESSARD Agathe.

Lucas : Il est possible de suivre ma saison en consultant les résultats sur le site de la fédération internationale ( FIBT ) et sur les réseaux sociaux sur la page du Club Bob Luge Skeleton de la Plagne et sur la page de la Fédération Française des Sports de Glace.

Une musique pour vous motiver ?
Agathe : Eye of the tiger Rockie !

Lucas : Pour me motiver au départ, j’aime écouter du rap américain et plus particulièrement Rockstar de Post Malone.

 

Merci à Agathe et Lucas d’avoir accepté cette interview en duos ! Bonne route à vous 2.

Pauline – Confidences de Sportifs

Laisser un commentaire