Justine Lesselingue : « Faire des concessions pour continuer à faire ce que l’on aime. »

Présentes-toi pour que les internautes sachent qui tu es ?
Bonjour ! Je m’appelle Justine Lesselingue, j’ai 26 ans et je pratique le quad en compétition depuis que j’ai 16 ans. Je suis également jeune ingénieur en mécanique.

Quelles sont les origines de ta passion pour le quad ?
Ma passion pour le quad a commencé à 14 ans. Je vivais à la campagne et une amie fille d’agriculteurs possédait un quad agricole. Dès que je suis montée sur ce quad, c’est la révélation ! C’était ce que je voulais faire. Mon père m’a acheté un petit quad 170 cm3 et rapidement je suis passée à des cylindrées supérieures pour m’entrainer sur de vrais circuits de cross.

Pourquoi une préférence pour le 4 roues ?
J’ai déjà essayé la moto mais je préfère le 4 roues pour ces sensations de glisse. Je trouve aussi qu’on peut plus facilement se défouler sur un quad que sur une moto, mais ce n’est que mon avis perso  !

Quels sont les titres qui remplissent ton palmarès ?
Plusieurs fois championne de France féminine en quad cross (2012, 2016, 2017), sur le sable (2011, 2013), et en endurance TT (2015). En 2015, lorsque j’ai été championne de France d’endurance TT, je me suis également classée 3ème au général avec les hommes.
J’ai gagné 6 fois le mythique Quaduro du Touquet catégorie féminine. J’ai gagné 3 fois le mondial du quad féminin avec de belles places au général (15ème en 2015 et 12ème en 2016 avec Kelly Verbraeken et le record féminin avec une 10ème place en 2017 avec Kelly Verbraeken et Emma McQuaid). J’ai également 2 titres régionaux (championnat de Picardie) devant les hommes.

Qui est le team Clody ? Comment est l’entente ?
Je fais partie d’un team privé amateur : le Team Clody. C’est une équipe d’amis, de passionnés, chapeautée par un homme exceptionnel au grand cœur Christian Lallemand dixit papa clody (et je pèse mes mots). L’entente est hyper bonne, on est là pour se faire plaisir et ne rien lâcher jusqu’au drapeau à damier !

Une fille en sport mécanique ça suscite toujours des curieux(ses) ?
Oui, une fille dans un sport mécanique suscite toujours des curieux, surtout parmi ceux qui ne sont pas du milieu. Cela me donne de la légitimité dans ma profession, c’est une très bonne chose.

Le métier que tu voudrais faire plus tard ?
Il y a 10 ans, j’aurais dit « plus tard, je veux être pilote pro » mais j’ai vite compris que ce ne serait pas possible car le quad n’est pas assez développé en Europe pour permettre à des pilotes d’en vivre correctement. Mes parents m’ont toujours poussé à travailler à l’école. Je l’ai fait et j’ai eu raison car aujourd’hui je suis ingénieur en mécanique et je continue à pratiquer ma passion au meilleur niveau possible. Alors, c’est sûr, concilier sport et études et maintenant sport et travail, ce n’est pas toujours simple, mais ce n’est pas le quad qui me fera vivre, alors il faut savoir faire des concessions pour continuer à faire ce que l’on aime.

Ta phrase culte favorite ?
Ma devise : Ne rien lâcher quoi qu’il arrive.

Qui vas-tu voir le plus souvent pour des conseils ?
Mon copain Randy qui lui aussi est Champion de quad, on se comprend sur de nombreux points !

Quels sont tes 3 traits de caractère ?
Passionnée, motivée, tenace.

Ton meilleur et pire souvenir ?
Le meilleur en juin 2013, sur le circuit d’Epinal, lorsque je suis montée sur la troisième marche d’un podium de championnat de France avec les hommes en quad cross.

Le pire au Touquet 2017, où j’ai vu mon titre de championne de France des sables s’envoler 30 secondes après le départ car je me suis fait percutée violemment dans une chicane, ce qui a endommagé énormément le quad.

Merci à Justine d’avoir accepté cette interview, bonne chance pour la suite de cette saison !

Copyright : Only4quad

Pauline – Confidences de Sportifs

Laisser un commentaire