Alice Fougeray : « Football Freestyle Féminin, je veux que mon nom sorte en premier »

Présentes-toi pour que les internautes sachent qui tu es ?
Je m’appelle Alice Fougeray plus connue sous le nom d’Alice Freestyle. J’ai 23 ans, j’habite à Nice mais souvent entrain de sillonner différentes villes et pays avec mon ballon. Je pratique de manière professionnelle.

Quel est ton parcours pour arriver jusqu’au football freestyle ? `
À 5,6 ans j’avais déjà un ballon dans les pieds à croire que ça coule dans mes veines. Jeune, je suis repérée par des joueuses de l’OGC Nice, c’est à ce moment là que j’ai intégré l’équipe. J’ai toujours été attirée par le côté technique, un jour je tombe par hasard sur une publicité de joueurs de foot brésiliens qui manient le ballon avec une agilité surprenante. J’ai adoré, je me suis entraînée et je n’ai plus jamais décroché. J’avais un rêve, intégrer l’équipe de France, une très grave blessure m’a stoppée et m’a laissée un handicap à vie. Une période très douloureuse physiquement et moralement. Je me suis raccrochée au Freestyle pour me consoler, ça m’a sauvé la vie. 

 

 

Un lieu qui t’a le plus marqué où tu as pu jongler ?
Au Japon à Tokyo lors du Redbull Street style où j’ai remporté mon titre de vice championne du monde. Une consécration. 

Quelle est ta figure préférée ?
J’en ai pas. J’essaie plutôt d’avoir mon propre style, c’est ce qui me différencie de mes concurrentes, je suis réputée pour ça. Tout est travaillé, l’attitude, la gestuelle, le regard. Je fais en sorte de maîtriser mes figures à la perfection. Je ne me contente pas seulement de jongler avec un ballon, je le fais vivre, je raconte une histoire. Je veux que ce soit agréable visuellement. 

Vice championne du monde en 2013, quelle compétition vises-tu prochainement ?
Je prépare actuellement les prochains championnats. Je n’ai ni de date ni de lieu. Mais je commence à me conditionner comme si chaque jour était un championnat du monde de manière à être prête le jour J. 

 

 

3 qualités pour être un bon freestyler ?
Je dirai : Patience, persévérance et ouverture d’esprit. 

Quels tricks est simple à apprendre pour un(e) débutant(e) ?
Le Slap ! La base 🙂

Quel est ton plus grand rêve ?
Être un exemple pour les autres. La meilleure dans mon domaine, Je veux que lorsque l’on parle de Football Freestyle Féminin ce soit mon nom qui sorte en premier. Je veux et j’aurais un jour la première place, peu importe le temps que ça prendra, j’irai au bout. 

Merci à Alice d’avoir répondu à mes questions et s’être dévoilée sur sa passion et son parcours !

Pauline – Confidences de Sportifs

Laisser un commentaire